506.546.6286
Imaginez comment facile et plaisante serait la vie sans vivre avec toute cette douleur
Choisissez l'option qui vous convient le mieux ...

SI VOUS ÊTES EN DOULEUR ET QUE VOUS VOULEZ VOUS SENTIR MIEUX, NOUS SOMMES LÀ POUR VOUS! NOUS TRAVAILLONS AVEC DES GENS QUI DÉSIRENT TROUVER UNE SOLUTION À LEUR PROBLÈME ET QUI SONT ENGAGÉS À AMÉLIORER LEUR SANTÉ ET LEUR QUALITÉ DE LA VIE.

SI VOUS VOULEZ PRENDRE CONTRÔLE DE VOTRE DOULEUR ET RETROUVER LE PLAISIR DE VIVRE, CLIQUEZ SUR UNE DES OPTIONS GRATUITES CI-DESSUS ET COMMENÇONS LA CONVERSATION!

Ebook
Ça peut sembler fou ...mais oui, on vous offre des CONSEILS GRATUITS pour que vous puissiez traiter votre blessure et vous sentir mieux par rapport à votre travail
OUI ! Je veux mon rapport GRATUIT

Dites nous où vous avez mal pour qu'on puisse vous aider:

Ebook
Douleur au dos
Apprenez des façons faciles pour avoir un dos plus fort afin que vous puissiez travailler et avoir du plaisir sans soucis. Ebook
Ebook
Douleur au coude
Apprenez des techniques rapides pour retrouver la force à la main. Ebook
Ebook
Douleur au genou
Apprenez des conseils pour marcher ou courir plus loin et plus longtemps avec moins de douleur au genou. Ebook
Ebook
Douleur à l'épaule
Soulagez la douleur à l'épaule pour vous en servir avec confiance à nouveau. Ebook
Douleur persistante (2)


Douleur, deuxième partie:
Stratégies de prise en charge non pharmaceutiques de la douleur persistante.


Si vous avez manqué la première partie de mon blog sur la douleur, n'hésitez pas à lire; cela aidera à expliquer la douleur et donnera également un aperçu des informations à suivre. Cependant, une bonne récapitulation est importante pour l’apprentissage. Voici donc les points les plus importants de la première partie de mon blog sur la douleur persistante!

1. La recherche montre que la douleur est purement une perception du cerveau. Ce qui signifie que le cerveau reçoit des stimuli des récepteurs de nos tissus et des informations visuelles de nos yeux, il perçoit alors ces informations comme étant menaçantes ou non. Si jugé menaçant, le corps ressent de la douleur. (Butler, D. S., et Moseley, G. L, 2013)

2. La douleur n'est pas uniquement physique et a de nombreuses autres influences telles qu'émotives, biologiques et sociales.

3. La douleur ne correspond pas toujours directement aux dommages des tissus.

4. La douleur persistante est une douleur qui dure plus de 3 mois. C'est à ce moment que le cerveau devient hypervigilant lorsqu'il interprète les stimuli comme menaçants / douloureux. Le cerveau devient comme un parent qui surprotège son enfant.

Maintenant que nous avons réexaminé certains points importants, nous pouvons aborder les stratégies de gestion de la douleur persistante. Les éléments suivants ne sont identifiés en ordre d'importance, ils sont tout aussi importants un de l’autre!


Stratégie 1 - Ajoutez plus de positivité à votre vie quotidienne

Si vous prenez une minute pour y penser, la douleur persistante est principalement associée à des émotions négatives, des expériences négatives, peut être un facteur déterminant de l'isolement social et peut en fin de compte contrôler notre façon de vivre. Si la douleur persistante est liée à une telle négativité, que pouvons-nous faire pour la changer? Ajouter plus de positivité à nos vies quotidiennes! Pensez à une balançoire à bascule positive et négative, si la douleur est le poids principal alourdissant le côté négatif de la balançoire, il faut ajouter du poids positif pour que la balançoire soit équilibrée. Des choses aussi simples que de prendre des marches, lire un livre, se blottir dans le canapé avec une boisson chaude, prendre une minute pour se détendre et respirer, apprécier la beauté de la nature, ou toute autre chose que vous aimez, peuvent aider à équilibrer le positif / négatif de votre balançoire à bascule. Équilibrer cette balançoire peut alléger le stress associé à votre douleur et réduire la sensibilité du système nerveux lorsqu’on interprète les stimuli comme menaçants / douloureux. (G.L. Moseley et D.S. Butler, 2013) En fin de compte, aider le parent qui surprotège (i.e. le cerveau) à se calmer.


Stratégie 2 - Modifiez votre perception de la douleur

En plus d’ajouter des aspects positifs à notre vie quotidienne, il est également très important de changer notre façon de penser à la douleur. Même des changements subtils, tels que l'utilisation du mot persistant au lieu du mot chronique pour expliquer la douleur, peuvent affecter la façon dont un individu perçoit la douleur et permettent à la douleur de s'intégrer à sa vie quotidienne. Faire face à une douleur persistante peut être difficile. Garder une attitude positive et se rappeler que nous sommes en mesure de contrôler l'influence de la douleur sur notre vie quotidienne est une stratégie de gestion importante. Il est essentiel de vous concentrer sur les activités que vous pouvez faire et de ne pas vous attarder aux activités pour lesquelles vous êtes limité en raison de votre douleur.


Stratégie 3- 
Pleine conscience (« mindfulness »)

La pleine conscience est une chose dont tout le monde peut bénéficier, en particulier ceux qui font face à une douleur persistante. Interrompre les pensées négatives dans le cerveau peut aider à diminuer la rapidité de communication de douleur, et réduire la sensibilité du système nerveux lorsqu’on interprète les stimuli comme menaçants / douloureux. Il existe de nombreuses formes de pleine conscience qui peuvent être pratiquées. Voici quelques techniques: yoga, concentration sur la respiration abdominale profonde dans un environnement calme, écouter votre musique préférée. Tout ce qui aide à interrompre vos pensées afin que vous soyez pleinement conscient du moment présent peut être une forme de pleine conscience.


Stratégie 4:
Avoir une bonne équipe de soutien

La douleur persistante est différente pour tout le monde. Pour bien comprendre ce qui peut contribuer à la douleur persistante d’un individu, il est essentiel de prendre du recul et de regarder votre vie en détail. Étant donné que la douleur est multifactorielle, des facteurs tels que les traumatismes mentaux / physiques passés, les habitudes alimentaires et autres habitudes de santé, les habitudes de sommeil et l'impact de la douleur sur votre vie sociale peuvent contribuer à la douleur persistante. Par conséquent, il est important de savoir que, tout comme pour la douleur persistante, la prise en charge doit être multidimensionnelle. Cela signifie que les professionnels de la santé devraient travailler ensemble pour fournir une expertise dans leur domaine afin de contribuer à la gestion de la douleur persistante. Les professionnels de la santé pouvant aider à gérer la douleur persistante incluent, sans toutefois s'y limiter, les médecins de famille, les psychologues, les nutritionnistes / diététistes, les ergothérapeutes, les neurologues, les physiothérapeutes, les assistants sociaux, etc. Le réseau social et familial sont également très importants.

 

Conclusion

Vous avez peut-être entendu le dicton «l’action passe par le savoir». Je crois vraiment que l'éducation du patient est essentielle au sein de la communauté médicale, en particulier pour la gestion de la douleur persistante. J'espère donc que mes blogs vous ont fourni des informations utiles sur la douleur persistante. Si vous souhaitez en savoir plus sur les stratégies de gestion de la douleur persistante non-pharmaceutiques, consultez le lien ci-dessous.

Gestion de douleur persistante (informations pour le patient. Anglais seulement) -https://www.youtube.com/watch?v=L0jdUv1e7e0

Auteure- Brittany est une physiothérapeute diplômée de l’Université Dalhousie en 2016 avec une maîtrise en physiothérapie. Son intérêt clinique principal est la science de la douleur et la restauration de patrons fonctionnels de mouvement. Elle croit fermement au lien entre le corps et l'esprit et aime incorporer cela tout au long de ses traitements. Sa philosophie de traitement est d'aider les gens à prendre davantage conscience de leur corps, de leurs facteurs de stress physiques et de leurs capacités afin de les aider à retourner au travail, à leur famille et à leurs activités.

Références:

Butler, D. S., & Moseley, G. L. (2013). Explain Pain 2nd Edn. Noigroup Publications.
Bruns et. al, 2016. Managing Chronic Pain. American Psychological Association.
Jam, B (2018). Advanced Physical Therapy Persistent Pain Certification Program. APTEI
Bohlmeijer, E., Prenger, R., Taal, E., & Cuijpers, P. (2010). The effects of mindfulness-based stress reduction therapy on mental health of adults with a chronic medical disease: a meta-analysis. Journal of psychosomatic research, 68(6), 539-544.